La D.A.D.D. : Démarche Active De Découverte

Cette démarche active et expérimentale est utilisée dans le cadre de l’étude de la langue pour faire émerger les règles grammaticales générales à partir d’une observation réflexive de la langue.

L’enseignant doit se placer en retrait et limiter son rôle à l’organisation des activités.

 Rappelons toutefois que pour l’étude de la langue les programmes officiels autorisent des démarches déductives et applicationnistes, souvent moins chronophages. En effet, dans ces méthodes la règle grammaticale est donnée à l’élève dont le travail ne commence qu’à la troisième des étapes définies ci-dessous.

 1ère étape : Observer un corpus

Le professeur définit préalablement un corpus de mots ou d’expressions à observer dans un texte littéraire ou une production d’élève.

Les élèves sont invités à classer, comparer, modifier, déplacer, supprimer les éléments du corpus.

Les premières fois, on peut guider les élèves en donnant une consigne claire, mais si on veut atteindre un véritable tâtonnement expérimental et inductif il faudra peu à peu laisser les élèves tester seuls différentes possibilités.

La mise en commun peut être effectuée à l’oral ou au tableau. Il peut être intéressant, si les élèves ont travaillé par groupe, que chaque groupe note au tableau sa proposition de classement ou qu’il explique aux autres sa démarche expérimentale et ses conclusions. L’ensemble de la classe valide ou infirme ces propositions.

 2ème étape : Formuler des règles générales

On dégage alors, dans un oral collectif, une règle générale du fait de langue observé. On construit avec les élèves la trace écrite.

 3ème étape : S’exercer

Les élèves appliquent ensuite les règles élaborées à travers des exercices :

  • D’identification : repérer le fait de langue.
  • De transformation : correction de phrases erronées, réécriture…
  • De manipulation : construction de phrases, production de textes…

 4ème étape : Réinvestir la notion

La notion étudiée doit enfin être réinvestie. On privilégiera pour ce faire les activités d’écriture.

Une évaluation formative s’avère souvent nécessaire avant d’envisager l’évaluation sommative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *