L’assassinat de César

La mort de César

1804-1805, Vincenzo Camuccini, huile sur toile (112 x 195 cm) Galleria Nazionale d’Arte Moderna e Contamporanea, Rome

La mort de César

I Le contexte

1.1)            La date de l’œuvre

L’œuvre est une commande d’un Lord anglais passée en 1793. Insatisfait par les critiques, Camuccini entreprend de peindre différentes versions qu’il détruira lui-même. Une huile sur toile (400×707 cm) a été finalement réalisée et est actuellement exposée au musée Capodimonte de Naples. L’œuvre exposée à Rome est une huile sur toile de petite dimension, réalisée en 1804, qui était conservée dans l’atelier de l’artiste et a servi de modèle pour la réalisation de la toile de Capodimonte.

Cette œuvre révèle Camuccini aux collectionneurs britanniques. Il devient alors un peintre renommé, même s’il tombera ensuite peu à peu dans l’oubli.

1.2)            Vincenzo Camuccini

Vincenzo Camuccini (Rome, 22 février 1771 – Rome, 2 septembre 1844) est un peintre italien  néoclassique du début du XIXe siècle.

1.3)            Le néo-classicisme

Mouvement artistique qu’on situe entre 1750 et 1830. Il s’oppose au romantisme en voulant défendre et faire perdurer l’esthétique classique.

Il se nourrit des découvertes archéologiques faites à Herculanum et Pompéi à partir de 1738. Les néo-classiques, en effet, voient dans l’Antiquité un idéal d’une époque de grandeur, qu’ils espèrent retrouver en France avec l’instauration du Ier Empire.

Ses principales caractéristiques sont :

  • Des thèmes inspirés par l’antiquité grecque et romaine.
  • Le dessin et les formes priment sur la couleur.
  • Un style simple
  • Représentation du moment avant l’action

 

1.4)            Les sources d’inspiration

Au XIXème siècle, les artistes néo-classiques réinterprètent les événements antiques en faisant échos aux événements de leur propre époque.

Camuccini, lui, s’y refuse et attache une grande importance à la véracité historique et scientifique. Il travaille donc souvent avec des archéologues.

Pour peindre La mort de César, il s’inspire des écrits antiques des historiens Suétone (Vie des douze Césars, Jules César, I, LXXXII) et Plutarque (Vie de César, LXVI – LXVII).

II Etude de l’œuvre

2.1)      Description

Ce tableau est un tableau historique qui représente l’assassinat de César par des sénateurs. Certains d’entre eux sont habillés de toges blanches, d’autres avec des toges rouges. Ces hommes sont armés de poignards. La scène se déroule dans le Sénat : on peut voir trois statues, deux en haut à droite situées dans des niches du mur et une juste au-dessus de la scène du crime, la surplombant. Le but est ainsi de montrer la grandeur de Rome. On peut aussi voir d’autres sénateurs, simples témoins de la scène. Tous les personnages se tournent vers la scène.

2.2)      Analyse technique

Mort de César analyse

  • Tous les regards des personnages convergent vers César, ce qui le met en valeur.
  • Les conjurés (assassins) se situent dans une pyramide dominée par la statue de Pompée, l’adversaire politique de César, comme s’il prenait sa revanche.
  • Une ligne diagonale sépare les conjurés des témoins. Elle suit la lumière (du soleil) qui semble venir d’une fenêtre située dans le hors-champ. Cette lumière met en avant les conjurés.
  • Une ligne horizontale sépare le premier et le second plan, et relie les poignards des conjurés pour souligner leur acharnement et la multitude des coups.
  • César semble s’adresser à un sénateur en particulier (lui-même mis en valeur car il tient une épée) qu’on peut imaginer être Brutus, son fils adoptif.

2.3)      Intentions de l’artiste

Camuccini peint ici un événement majeur de l’histoire romaine. César a été assassiné car il menaçait les intérêts des sénateurs et avait installé un pouvoir personnel ainsi qu’un un culte de la personnalité.

Dans une période de révolutions, la mort d’un tel personnage est synonyme d’une liberté retrouvée pour le peuple. Cependant, Camuccini refuse d’entrer dans cette réinterprétation et s’attache à rendre le plus exactement la véracité des faits.

III Sources et autres représentations de la mort de César

  • Jules César, téléfilm de Uli Edel

6 réflexions au sujet de « L’assassinat de César »

  1. Merci, c’est le seul site que j’ai trouvé qui traite réellement et précisément ce sujet, il m’aide énormément pour ma préparation d’HIDA. Bravo et merci encore pour toutes ces informations.

  2. En revanche, je pense que Pompée est celui qui est au bout du bras de César et qu’il tourne la tête car il aurait honte de son crime envers son « père ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *