Un enterrement à Ornans, Courbet, 1850

Un enterrement à Ornans

Un enterrement à Ornans, Gustave Courbet, 1850,
huile sur toile, 315×668 cm,
Musée d’Orsay, Paris

Un enterrement à Ornans (village de Franche-Comté) a été peint par Gustave Courbet en 1850. Elle constitue une œuvre manifeste (=présentation des principes suivis par un mouvement artistique) du réalisme en peinture.

Elle provoqua une vive polémique car on reprochait à Courbet d’avoir peint le laid. En effet, jusque-là, les tableaux d’une telle dimension étaient réservés à des sujets nobles : scènes mythologiques, historiques ou religieuses. Cependant, Courbet refuse que l’art ne représente que les élites et entend peindre la réalité quotidienne, c’est-à-dire celle des paysans, des ouvriers, des bourgeois…

Courbet suscitera de nouveau une polémique en 1866 en peignant L’origine du monde

Un enterrement à Ornans étude

Pour comprendre les principes qui régissent le réalisme en peinture, il est intéressant de comparer ce tableau à celui peint par El Greco.

L’Enterrement du comte d’Orgaz, El Greco, 1588, huile sur toile, 460x360 cm, Eglise de Santo Tomé, Tolède
L’Enterrement du comte d’Orgaz, El Greco, 1588, huile sur toile, 460×360 cm,
Eglise de Santo Tomé, Tolède

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *