Une classe coopérative au collège

En 2015-2016, dans le cadre de la préparation de la Réforme du collège, j’ai piloté un projet de classes coopératives qui a été soutenu par la CARDIE. Ce fut une expérience riche et un moment fort de ma carrière d’enseignant.

La coopération est devenue un apprentissage recommandé par les instructions officielles et évalué dans le cadre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, mis en place à la rentrée 2016. Il s’agit d’un objectif compris dans le domaine 2 : méthodes et outils pour apprendre.

Aussi, on voit partout fleurir les projets de classes coopératives.

Mais de quoi s’agit-il ?

Pour les élèves

Souvent inspirées par les travaux de Freinet et de la pédagogie institutionnelle, les classes coopératives cherchent à mettre en place un cadre de travail dans lequel l’élève est encouragé à interagir avec son voisin pour coconstruire l’apprentissage. En cela, elles brisent la logique de compétition pour promouvoir l’entraide.

Par ailleurs, ces classes sont l’occasion pour les élèves d’appréhender le vivre-ensemble et les raisons qui poussent les groupes humains à se munir de règles et de lois établies collectivement et démocratiquement.

Pour l'enseignant

La posture de l’enseignant est aussi interrogée. On encourage le professeur à lâcher prise, à se faire plus discret pour responsabiliser les élèves et les faire entrer dans un processus d’apprentissage actif.

10 idées pour mettre en place une classe coopérative dans un collège

  • Coopérez avec vos collègues.
  • Organisez un temps d’accueil pour vos élèves.
  • Remplacez la vie de classe par un conseil coopératif.
  • Désignez des professeurs référents à la place du professeur principal.
  • Favorisez le travail de groupe.
  • Travaillez par compétences.
  • Développez le co-enseignement et l’interdisciplinarité.
  • Organisez des temps de remédiation et de tutorat entre pairs.
  • Faites entrer l’élève dans une démarche réflexive vis-à-vis de son apprentissage.
  • Invitez les parents à participer.

On ne fait pas boire un cheval qui n'a pas soif.

Célestin FreinetInstituteur et pédagogue

En savoir plus sur Célestin Freinet

De retour du front, après la Première Guerre Mondiale, Célestin Freinet a été nommé instituteur. Il a développé une approche politique de l’enseignement. Ses élèves étaient pour la plupart issus d’un milieu rural et populaire. Il a cherché comment motiver un tel public à s’approprier une culture bourgeoise qui n’était pas la sienne. Son but était de permettre l’émancipation des enfants du peuple par l’instruction.

Il refuse donc l’école caserne et la stature autoritaire du professeur. Au contraire, il favorise l’expression libre et met en place des techniques pédagogiques innovantes : l’imprimerie, le journal de classe, la correspondance scolaire, les promenades…

Très vite, un réseau d’enseignants se constitue autour de lui, et de sa femme Élise, pour former le mouvement de l’École Moderne, qui s’inscrit dans le cadre de la pédagogie nouvelle.

Plus tard, Fernand Oury et Raymond Fonvieille, enseignants en banlieue parisienne et au départ membres de l’École Moderne, utilisent les apports de la psychanalyse et de la sociologie pour fonder la pédagogie institutionnelle. Ils mettent en place de nouveaux outils : un temps de parole libre et quotidien pour les élèves (le quoi de neuf), le conseil coopératif et le travail par ceintures de compétences.

N’évaluez pas des compétences, travaillez des compétences !

Travailler par compétences, c’est avant tout clarifier vos attentes en tant que professeur. Que voulez-vous enseigner à vos élèves ? Que voulez-vous qu’ils sachent faire grâce à ce savoir ?

Faire l’effort de formuler vos objectifs en terme de compétences permet d’ancrer votre enseignement dans le concret. Ainsi, vous donnez de l’épaisseur à votre progression pédagogique et vous pouvez entrer plus facilement dans une pédagogie de projets.

Ceintures de compétences en français

Travaillez avec des fichiers auto-correctifs

Organisez le travail de groupe

Organisez un conseil coopératif