Organiser un conseil coopératif

Le conseil coopératif au collège remplace aisément l’heure de vie de classe. Il s’agit de doter la classe d’une instance permettant de prendre des décisions de manière démocratique et institutionnalisée. Il convient de donner à ce moment un caractère solennel pour souligner l’importance des débats qui s’y tiennent.

Le conseil coopératif permet une gestion démocratique de la classe. Les élèves sont invités à soumettre des projets, proposer des règles pour améliorer le climat de classe, discuter de tout ce qui pourrait perturber le déroulement des cours ou entraver les apprentissages…

L’intérêt est qu’une règle est toujours mieux acceptée lorsqu’elle émane de la volonté du groupe auquel elle s’applique.

Par conséquent, il convient d’impliquer les élèves dans l’animation-même de ce moment particulier en leur attribuant différents rôles.

Le président du conseil

Il lance les débats, distribue la parole et clôt la discussion en soumettant au vote une décision. Au début de l’année, il est préférable qu’un professeur prenne en charge cette fonction ou assiste l’élève choisi.

Le secrétaire

Il prépare l'ordre du jour, assiste le président et note les décisions prises pendant le conseil. Il doit être capable d'écrire relativement vite et proprement.

Le gardien du temps

Il surveille l’heure et se manifeste lorsqu’une discussion s’éternise.

Les maîtres du silence

Deux élèves sont chargés de maintenir le calme pendant le conseil. Ils peuvent sanctionner un membre du conseil s’il ne respecte pas les règles en lui adressant d’abord un avertissement puis en lui interdisant la prise de parole.

Le conseil coopératif est composé de tous les élèves de la classe et des professionnels qui y interviennent (enseignants, assistants d’éducation, AVS, CPE, personnel de direction). Au collège, il est vivement recommandé qu’au moins deux adultes soient présents.

Lors des votes, tous les membres ont une voix égale, adultes comme enfants. Les adultes doivent respecter les règles et demander la parole en levant la main comme les autres membres.

Cependant, les adultes disposent d’un droit de veto qu’ils peuvent exercer lorsque les élèves veulent prendre une décision contraire au règlement intérieur de l’établissement.

On peut pousser les tables contre les murs et disposer les chaises en cercle au centre de la salle afin que tous les membres puissent facilement se voir pendant les échanges.

Déroulement du conseil coopératif

Dans un premier temps, le président relit les décisions prises par la classe lors du précédent conseil. A chaque point, le conseil est invité à dire par un vote à main levée si l’action décidée a été réalisée ou non. Cela permet de rappeler les engagements pris et de dresser un bilan du dernier conseil.

Dans un second temps, on aborde les sujets portés à l’ordre du jour. A chaque fois, à l’issue d’une discussion, une décision est proposée par le président et le conseil se prononce en votant.

A la fin du conseil, on relit les décisions prises. Enfin, on demande si quelqu’un veut féliciter une autre personne pour son comportement ou son travail. Si tel est le cas, un vote est soumis à l’assistance.

Guide pour le président du conseil

Ordre du jour

Découvrez les classes coopératives

10 idées pour créer une classe coopérative

Organisez le travail de groupe

Pratiquez le texte libre