Panier

Visuel Pinterest méthodes pour évaluer les compétencesDans le cadre de la formation professionnelle, nous avons tous entendu parler de l’évaluation par compétences et de ses bienfaits. Nous avons été abreuvés de discours théoriques, souvent aussi séduisants que convaincants. Mais lorsqu’il s’agit de la mettre en œuvre dans nos classes de collège, c’est une toute autre histoire. Comment mettre en place ce système d’évaluation ? Concrètement, quelle organisation choisir pour répondre à l’exigence de l’évaluation du socle ? Par quel bout aborder cette mutation de nos pratiques professionnelles ? Dans certains établissements, les équipes se sont réunies pour bâtir ensemble une politique d’évaluation et définir une méthode commune. Ailleurs, chacun se débrouille et bricole dans son coin. Voici 3 méthodes qui permettent d’évaluer les compétences des collégiens, ainsi que leurs avantages et inconvénients.

1. Convertir les notes chiffrées en évaluation des compétences

C’est certainement la méthode la plus simple à mettre en œuvre car elle ne nécessite aucun changement de vos habitudes professionnelles. Cela reste cependant une solution a minima… Certes, vous répondez ainsi à la demande institutionnelle mais vous n’entrez pas dans une démarche de travail par compétences et vous n’en ressentirez pas les bienfaits. Cette méthode reste un pis-aller, une forme de leurre.

Renseigner la maîtrise des compétences en s’appuyant sur les moyennes

Concrètement, vous pouvez vous contenter de conserver votre mode d’évaluation actuel et continuer à noter tout simplement vos copies sur 20 ou sur 10. A la fin du trimestre, il vous suffit de faire des sous-moyennes en regroupant les évaluations selon le champ disciplinaire dominant : lire, écrire, oral ou maîtrise de la langue.

Pour chacune de ces compétences, vous renseignerez ensuite un avis en vous appuyant sur la moyenne :

  • moins de 7/20 : non acquis
  • entre 7 et 10/20 : maîtrise fragile
  • entre 10 et 15/20 : maîtrise satisfaisante
  • entre 15 et 20/20 : maîtrise très satisfaisante

Chiffrer la maîtrise des compétences au sein de chaque évaluation

Vous pouvez aussi évaluer plusieurs compétences au sein de la même évaluation. Cela sera notamment opportun dans le cadre d’une tâche complexe. Vous continuerez de noter normalement mais vous regrouperez les points obtenus par les élèves en fonction des compétences mobilisées.

Par exemple, dans le cadre d’un travail d’expression écrite, vous fournirez aux élèves une grille d’évaluation qui fera apparaître votre barème. Vous regrouperez les items qui appartiennent à la même compétence et indiquerez en face un sous-total.

  • Lire : respect des différents éléments de la consigne, cohérence du récit avec le texte support (notamment lors d’une suite de texte)…
  • Écrire : utilisation des éléments caractéristiques du genre étudié…
  • Maîtriser la langue : orthographe, syntaxe, valeurs et concordance des temps…

Vous renseignerez ensuite ces compétences en vous appuyant sur chaque sous-total.

  • Pas de changement des pratiques
  • Conservation de la note chiffrée
  • Peu chronophage
  • Ne s’inscrit pas dans une démarche de travail par compétences
  • Encourage la compétition entre élèves

2. Les échelles descriptives de compétences

Les échelles descriptives vous feront davantage entrer dans une démarche de travail par compétences et vous permettront, si vous le souhaitez, de conserver une transcription chiffrée de vos évaluations.

Pour la mettre en œuvre, vous devez fournir aux élèves une grille d’évaluation qui fera apparaître chaque compétence évaluée ainsi que les repères de progressivité sur lesquels vous vous appuyez pour positionner votre évaluation. Cette méthode permet ainsi de lutter contre l’effet de halo.

Les repères correspondent aux niveaux de maîtrise atteints et doivent indiquer à l’élève ce qu’il a fait et ce qu’il n’a pas fait. Au-dessus de chaque repère, laissez une case vide. Vous cocherez celle qui correspond au travail de l’élève.

Vous pouvez aussi indiquer un intervalle de points et inscrire le nombre de points obtenus par l’élève. Cela permet de nuancer davantage votre évaluation mais vous soumet de nouveau aux risques liés à l’effet de halo.

Les échelles descriptives vous permettront ensuite de mettre en place des activités de remédiation en constituant facilement des groupes de travail respectueux des besoins spécifiques de chaque élève.

  • Pédagogie explicite
  • Atténue l’effet de halo
  • Facilite la remédiation différenciée
  • Les erreurs des élèves qui n’auront pas été anticipées ne pourront pas être prises en compte.

3. Les ceintures de compétences

Si vous cherchez à évaluer sans note chiffrée, le système des ceintures de compétences pourrait vous intéresser. Il introduit la notion de parcours d’apprentissage et permet à l’élève d’avancer à son propre rythme.

Comme au judo, l’élève doit obtenir des ceintures dans chaque domaine de compétences. A chaque étape, il doit être capable de mobiliser de nouvelles compétences mais aussi celles qui ont été évaluées précédemment. On s’inscrit donc dans une démarche d’enseignement explicite et on lutte contre les travers du bachotage, véritable zapping scolaire. Il ne s’agit plus pour l’élève de maîtriser une compétence le jour J de l’évaluation puis d’oublier ce qu’il a appris. En effet, l’évaluation des compétences est cyclique avec le système des ceintures. On privilégie donc la consolidation des apprentissages dans une forme de slow learning.

En outre, ce système reste lisible pour les parents. Il suffit de leur indiquer en fin de trimestre quelle ceinture a obtenu l’élève et quelle ceinture était l’objectif. Ainsi, ils peuvent savoir si l’élève est en retard ou en avance dans ses apprentissages. Les élèves sortent de la compétition scolaire car ce qui compte ce n’est pas où on en est par rapport aux autres mais où on en est par rapport à l’objectif fixé par le professeur.

Si vous voulez en savoir plus sur ce système, vous pouvez consulter le passeport de compétences que j’ai utilisé avec mes élèves.

  • Parcours de formation explicite
  • Différenciation pédagogique facilitée
  • Lisibilité de la progression de l’élève
  • Chronophage
  • Résistance de certains élèves et adultes face à un système d’évaluation insolite

On en parle dans les commentaires ?

Comment évaluez-vous les compétences de vos élèves ? Quelles méthodes utilisez-vous ?

Abonnez-vous à la

NEWSLETTER

Mathieu Belleville-Douelle

Auteur Mathieu Belleville-Douelle

Professeur de lettres classiques depuis 10 ans, je m'intéresse particulièrement à la coopération en classe mais aussi à la modernisation de l'enseignement du français et des langues anciennes. Par ailleurs, je suis blogueur, rédacteur web et webdesigner junior. N'hésitez pas à me contacter ou à réagir à cet article en laissant un commentaire.

Découvrez les séquences pédagogiques de Mathieu Belleville-Douelle

Donnez votre avis