Panier

Visuel pinterest rentrée scolaire au collègeLes vacances d’été se terminent. Votre sac est prêt et vous avez préparé votre première séquence. Bientôt, vous allez rencontrer vos nouvelles classes. A la rentrée, l’accueil des élèves est un moment important puisque vous allez les accompagner pendant un an. Alors, la pression monte. Vous le savez, si vous leur donnez une mauvaise impression, il vous sera ensuite plus difficile de prendre en main la classe. C’est du moins ce qu’on raconte dans les salles des profs… Vous voudrez certainement faire preuve d’assurance et d’autorité. Pour cela, il n’y a qu’une seule solution : anticiper votre première heure de cours. En évitant l’improvisation, vous écarterez le risque de bafouiller et de vous emmêler les pinceaux. Mais il existe autant de manière d’accueillir les élèves au collège qu’il y a de professeurs, alors à vous de faire vos choix.

Présentez-vous à la classe

Il semble assez pertinent de commencer votre première heure en vous présentant. Ne vous contentez pas de donner votre nom à l’oral, écrivez-le au tableau pour que les élèves puissent le visualiser.

Vous pourriez être tenté d’en dire un peu plus sur vous aux élèves… C’est en réalité peu utile. Ils n’ont pas besoin de connaître votre âge, vos loisirs ou les détails de votre situation familiale. Certains peuvent se montrer subtilement intrusifs et ils auront toute l’année pour glaner des bribes d’informations sur votre vie personnelle. Gardez un peu de suspense et cultivez le mystère.

Lorsque j’enseignais à des adultes, je trouvais parfois pertinent de présenter mon parcours universitaire. C’était un moyen de légitimer ma place d’enseignant alors que certains de mes élèves étaient à peine moins âgés que moi. J’avais ainsi le sentiment d’avoir répondu à la question soixante-huitarde : « d’où tu parles ? » Mais, cela s’avère en revanche peu opportun face à des collégiens.

On peut donc se contenter de se présenter en donnant son nom. Les élèves en sauront cependant beaucoup sur vous à la fin de cette première heure. Soyez certain en effet qu’ils analyseront votre gestuelle et votre manière de vous exprimer. Vos vêtements seront également soigneusement scrutés et décryptés. Choisissez donc attentivement votre tenue. Au collège, vous incarnez une fonction. Vous pouvez donc adopter une apparence vestimentaire différente de celle que vous arborez dans votre vie privée. Cela vous aidera d’ailleurs à jouer votre rôle et à protéger votre personne.

Découvrez vos élèves

Rentrée scolaire : rencontrer ses élèvesFaire le premier appel

Après avoir dit qui vous étiez, vous pouvez faire l’appel. Cela vous permettra de vérifier que votre liste est à jour. Dites aux élèves que vous vous excusez par avance car vous allez certainement écorcher certains noms et qu’ils ne doivent pas hésiter à vous reprendre.

Par ailleurs, en seulement quelques minutes, vous avez sans doute déjà repéré un ou deux élèves qui semblent plus agités que les autres. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur eux afin de mémoriser immédiatement leurs prénoms. En effet, il est très important de ne pas vous laisser déborder dès la première heure par quelques agitateurs. Recadrez-les sans hésitation et en les interpellant avec leur prénom. Cela les surprendra, ils se sauront identifiés et surveillés.

Si vous avez eu connaissance pendant la journée de pré-rentrée que certains de vos élèves bénéficient d’aménagements particuliers, ce premier appel est également l’occasion de mettre des visages sur ces noms.

Vous apprendrez les autres prénoms plus tard. Ne tardez cependant pas : connaître le nom de vos élèves facilitera beaucoup votre gestion de classe et vous donnera plus d’assurance. Pour ma part, pendant la première semaine, à chaque fin d’heure, je m’entraîne à réciter les prénoms de mes élèves. Je fais le tour de la classe en énumérant leurs noms.

Une fiche de renseignements ?

Certains enseignants demandent aux élèves de remplir une fiche de renseignements.

Cela peut être une bonne idée mais il convient de réfléchir à ce que vous demanderez aux élèves. Vous pouvez les interroger sur leurs loisirs, leurs habitudes de travail, leur rapport à la lecture ou au numérique. Vous pouvez aussi poser une question qui exige des élèves qu’ils rédigent quelques lignes. Cela vous permettra de réaliser une évaluation diagnostique de leur niveau de maîtrise de la langue écrite.

En revanche, la plupart des établissements utilisent désormais un logiciel de gestion de la vie scolaire. Inutile donc de demander aux élèves le nom et les coordonnées de leurs responsables légaux ou les maladies dont ils souffriraient éventuellement. Vous avez certainement déjà accès à ces informations.

Personnellement, je ne fais plus remplir ces fiches car je me suis aperçu que je ne m’en servais jamais au cours de l’année.

Présentez l’organisation du travail dans votre cours

Commencez par vérifier que les élèves ont le même emploi du temps que vous et que les salles coïncident.

Faites ensuite noter la liste du matériel nécessaire pour votre cours. S’ils l’ont déjà, vous pouvez accomplir des tâches de présentation : faire une page de garde dans le cahier, noter les titres des différentes parties du classeur sur les intercalaires… Cela vous permettra de repérer les élèves qui ont des problèmes pour suivre une consigne ou pour présenter proprement leurs cours…

C’est également le moment de préciser aux élèves ce que vous attendez en ce qui concerne le manuel. Doivent-ils l’apporter à chaque cours, le laisser dans l’armoire de votre salle de classe ou les préviendrez-vous lorsqu’ils en auront besoin ?

Vous pouvez ensuite présenter aux élèves les grandes lignes du programme en annonçant par exemple les différentes séquences que vous avez planifiées dans votre progression annuelle.

Expliquez également comment vous évaluerez. Notes chiffrées, compétences, un mélange des deux ? Quels types d’évaluations ?

Enfin, prenez le temps d’annoncer clairement aux élèves vos attentes en matière de travail personnel. Que doivent-ils apprendre ? Quand doivent-ils apprendre leurs cours ? Donnerez-vous des exercices à faire à la maison ?

Vous pouvez récapituler tout cela dans une « lettre de rentrée » que vous demanderez aux élèves de faire signer par leurs responsables légaux.

Et vous, êtes-vous plutôt rentrée organisée ou rentrée improvisée ? Qu'avez-vous prévu de faire avec les élèves lors de votre premier cours ?

Abonnez-vous à la

NEWSLETTER

Mathieu Belleville-Douelle

Auteur Mathieu Belleville-Douelle

Professeur de lettres classiques depuis 10 ans, je m'intéresse particulièrement à la coopération en classe mais aussi à la modernisation de l'enseignement du français et des langues anciennes. Par ailleurs, je suis blogueur, rédacteur web et webdesigner junior. N'hésitez pas à me contacter ou à réagir à cet article en laissant un commentaire.

Découvrez les séquences pédagogiques de Mathieu Belleville-Douelle

Donnez votre avis