was successfully added to your cart.

On le sait, la maîtrise de l’orthographe, et plus largement de la langue, est un des principaux facteurs des inégalités sociales dans le système éducatif français. Les enseignants de lettres ont la lourde tâche de s’atteler à cette problématique, souvent délaissée à tort par les professeurs des autres disciplines. Or, nous-mêmes nous trouvons souvent démunis face aux difficultés des élèves et nous sommes forcés de constater nos échecs. Comment travailler l’orthographe au collège ? Les dictées, préparées ou non, sont souvent le seul exercice que nous proposons en classe. Mais cette pratique reste avant tout une tâche d’évaluation qui draine son lot d’angoisses paralysantes. Tâchons donc de rendre l’acquisition de l’orthographe plus ludique en adoptant d’autres activités.

La dictée musicale

Et si vous rompiez avec le schéma traditionnel du prof qui dicte un texte littéraire aux élèves ?

Il vous suffit pour cela d’envisager d’autres supports textuels, plus séduisants pour les élèves, comme des chansons par exemple. Tapez les paroles et insérez des trous que les élèves devront combler en respectant l’orthographe. Diffusez ensuite la chanson en classe et laissez les élèves compléter les paroles. Au besoin, s’ils ne les ont pas bien comprises, vous pouvez bien entendu répéter ce que le chanteur a dit, ou chanter vous-mêmes !

Dans une dictée traditionnelle, l’élève doit gérer une multitude de règles. L’avantage de ce dispositif pédagogique est que vous pouvez cibler un point précis d’étude de la langue : l’accord du participe passé, la conjugaison du présent, les homophones grammaticaux…

Si vous ritualisez cette activité, vous pouvez même envisager de bâtir une progression. C’est la répétition du travail d’un point particulier qui permettra à vos élèves d’ancrer leurs apprentissages en développant des automatismes. Une chanson ne dure que trois minutes environ et vous pouvez choisir de ne pas la diffuser en entier. Ainsi, la dictée peut devenir une activité peu chronophage et quasi quotidienne en début de séance. Accueillez donc vos élèves en musique ! Rendez ainsi votre cours unique et créez l’attente chez vos élèves.

Surprenez-les grâce au choix des chansons. Vous pouvez alterner entre chansons du patrimoine francophone et tubes contemporains. Pourquoi ne pas demander aux élèves de proposer leurs listes de chansons et les rendre acteurs de ce rendez-vous ?

Spell it challenge

Travaillez également l’orthographe lexicale avec une activité qui séduira à tous les coups les élèves : le concours d’épellation !

Le principe est simple. Envoyez une dizaine d’élèves au tableau. Le professeur choisit des mots dans une liste. Tour à tour, les élèves doivent les épeler. Ils peuvent prendre quelques secondes de réflexion mais, lorsqu’ils ont commencé à épeler, ils n’ont pas le droit de marquer de pause. Lorsqu’un mot a été épelé correctement et sans hésitation, on passe à l’élève suivant et on change de mot. Quand il y a eu une erreur ou un blanc, on change d’élève mais on garde le même mot.

Vous pouvez faire deux équipes de 5 qui s’affrontent. Parmi les élèves spectateurs, nommez alors des arbitres qui auront pour mission de compter les points. La première équipe qui atteint dix points a gagné. Les élèves ne peuvent pas s’aider les uns les autres sous peine d’avoir une pénalité d’un point. Avec ce format, vous pouvez même organiser un tournoi et faire jouer tous vos élèves.

Vous pouvez aussi opter pour une autre forme. A chaque fois qu’un élève se trompe ou hésite, il est éliminé. Le gagnant est le dernier à rester en compétition.

Pour constituer la liste de mots, vous pouvez utiliser des listes glanées sur le web. Vous pouvez également profiter des séances de lecture analytique. Au début ou à la fin du cours, demandez aux élèves de choisir dans le texte des mots qu’ils jugent difficiles à orthographier ou qu’ils ne connaissaient pas. Demandez-leur ensuite de les noter sur une feuille dédiée à cela qu’ils rangeront dans leur classeur. Expliquez-leur qu’ils peuvent améliorer leur performance lors des spell it challenges en apprenant ces mots.

Jouer avec les mots

L’année scolaire offre parfois des temps morts. Par exemple, il ne vous reste qu’une heure de cours avant une période de vacances et vous avez fini votre séquence. Ou bien vous n’avez qu’une partie de la classe car les autres participent à une sortie scolaire…

Profitez de ces moments particuliers pour inviter les élèves à jouer avec les mots.

Proposez des activités variées : le classique jeu du pendu mais aussi des mots croisés ou mêlés. Demandez à votre établissement d’investir dans des jeux de société : un scrabble par exemple. J’utilise souvent le méli cado et il remporte généralement un franc succès dans mes classes.

La réécriture

En début de séance, installez un rituel de réécriture. Proposez une phrase aux élèves et demandez-leur de la transformer : mettre les noms au pluriel ou au féminin par exemple, ou bien remplacer le groupe nominal souligné par un pronom…

Cette activité permet de travailler les accords et prépare les élèves à l’exercice de réécriture du Brevet.

Profitez de chaque instant du cours

Saisissez enfin toutes les occasions qui se présentent à vous pour travailler l’orthographe. Envoyez les élèves rédiger une réponse au tableau. Lorsqu’ils se trompent, jouez la comédie : toussez, faites semblant de vous étouffer… Les autres comprendront vite qu’il y a une erreur au tableau. Demandez-leur systématiquement d’expliquer la règle d’orthographe à suivre.

Il m’arrive aussi, lorsque j’écris au tableau, de m’arrêter soudainement et de dire aux élèves que j’ai un trou de mémoire. Je leur demande comment s’écrit un mot. S’ils hésitent, on prend un dictionnaire et on vérifie ensemble !

Et vous, quelles sont vos techniques pour travailler l’orthographe avec vos élèves ? Dites-nous tout dans les commentaires.

Si vous avez aimé cet article, épinglez-le.

Visuel pinterest orthographe au collège idées d'activités

Recevez les derniers articles

directement dans votre boîte mail

Abonnez-vous à la newsletter
Mathieu Belleville-Douelle

Auteur Mathieu Belleville-Douelle

Professeur de lettres classiques depuis 10 ans, je m'intéresse particulièrement à la coopération en classe mais aussi à la modernisation de l'enseignement du français et des langues anciennes. Par ailleurs, je suis blogueur, rédacteur web et webdesigner junior. N'hésitez pas à me contacter ou à réagir à cet article en laissant un commentaire.

Découvrez les séquences pédagogiques de Mathieu Belleville-Douelle

Donnez votre avis